SandrinePhotos - Esprit Nature
Petite mouche, Diptère, Little fly of the garden, Jardin, Bouresse, Le Verger, 86, Vienne et Gartempe (14)
Insectes (p.6)

Les mouches d'aujourd'hui
ne sont plus les mêmes que les mouches d'autrefois
elles sont moins gaies
plus lourdes, plus majestueuses, plus graves
plus conscientes de leur rareté
elles se savent menacées de génocide...
Petite mouche, Diptère, Little fly of the garden, Jardin, Bouresse, Le Verger, 86, Vienne et Gartempe (14)
... Dans mon enfance elles allaient se coller joyeusement
par centaines, par milliers peut-être
sur du papier fait pour les tuer
elles allaient s'enfermer
par centaines, par milliers peut-être
dans des bouteilles de forme spéciale
elles patinaient, piétinaient, trépassaient
par centaines, par milliers peut-être
elles foisonnaient
elles vivaient
Maintenant elles surveillent leur démarche
les mouches d'aujourd'hui
ne sont plus les mêmes que les mouches d’autrefois.
Les Mouches - Raymond Queneau

Phasie crassipenne, Ectophasia crassipennis, Diptères, Jardin, le Verger, Bouresse, Poitou-Charentes 86, Biodiversité en région Nouvelle-Aquitaine (6)
Phasie crassipenne mâle Ectophasia crassipennis
Cette drôle de mouche jaune aux grands yeux à facettes fait partie de la famille des Tachinidae. Son abdomen est marqué d'une large bande noire et a la particularité d'être plat chez le mâle. Ses ailes sont transparentes, réhaussées d'une fine bordure et d'un point central marron. C'est une mouche qui parasite les hémiptères et plus particulièrement les punaises. Elle pond ses oeufs sur la carapace de l'insecte-porteur afin que la larve puise dans son hôte la nourriture nécessaire à sa croissance. L'adulte, quant à lui, se nourrit du nectar de fleurs, ombellifères ou composées.
((Bouresse, Le Verger, 29/06/2016)
 
Mouche Lucilia sericata sur une pâquerette(1)
Lucilie Soyeuse
 La Lucilia sericata  est une petite mouche de couleur métallique, verte ou or, qui joue un grand rôle dans la pollénisation. On peut ainsi la trouver sur les fleurs mais également sur les charognes. Elle pond ses oeufs dans la chair nécrosée d'un animal et ses larves contribuent à l'élimination du cadavre. Sous forme stérile, ses larves sont utilisées dans certains hôpitaux pour soigner les plaies et éviter les infections. Une petite mouche bien utile, par conséquent !
Pegomya winthemi
 
Mouches bleues Calliphora vomitoria
bibio marci Mouche de la saint Marc Bibionidae Diptère du Poitou-Charentes Bouresse
Mouche de la Saint-Marc -Bibio marci - Bibionidae
Cet insecte tient son nom du fait qu'il est visible à la Saint-Marc, autour du 25 avril (Cette photo a été prise un 26 avril)Elle provient d'une larve de couleur foncée qui vit pendant deux ans dans la terre, se nourrissant de racines de plantes cultivées et de semences en germination. Le mâle, à gauche, possède de très gros yeux composés, beaucoup plus petits chez la femelle, à droite. Ils ont un éperon en forme de bec au niveau du tibia de leurs pattes antérieures et une face dorsale très proéminente. Voletant au-dessus de l'eau, ils font le régal des poissons et sont très souvent utilisés comme appâts à la pêche. 
La corémacère marginée, Coremacera marginata- snail-killing fly, marsh flies, Sciomyzidae, Bouresse, Poitou-Charentes
La Corémacère Marginée
Coremacera marginata - Sciomyzidae 

Voici la mouche tueuse d'escargots, Snail-killing fly en anglais. Elle a un corps gris foncé, des ailes mouchetées de petits points gris, de gros yeux rouge foncé et de courtes antennes velues. Cette mouche, vivant en milieu boisé, se nourrit tout simplement de nectar de fleur et boit les gouttes de rosée pour se désaltérer. Mais sa larve, elle, se nourrit de certaines petites espèces d'escargots, d'où ce nom de terrible prédatrice. 
Panorpe vulgaire- Panorpa vulgaris, French Insects, Insectes du Poitou-Charentes Bouresse France (2)
La Panorpe vulgaire Panorpa vulgaris-Panorpidae
Cet insecte aux ailes marquées de taches noires est également appelé "mouche-scorpion" car le mâle a, au bout de l'abdomen, des segments recourbés comme ceux d'un scorpion qui lui servent en fait à se maintenir lors de la copulation. Sa tête porte une excroissance en forme de bec, des pièces buccales broyeuses, de longues antennes et de grands yeux. 
Syrphe des corolles, Eupeodes corollae sur Véronique de Perse, Insecte diptère, syrphidé, Refuge LPO Le Verger Bouresse, Biodiversité du Sud-Vienne (3)
Syrphe des corolles - Eupeodes corollae - Syrphidae
 Le printemps s'annonce tôt, cette année. Nous ne sommes pas encore à la fin du mois de février que les petits butineurs sont déjà à l'ouvrage.
Voici un Syrphe des corolles (à moins que ce ne soit un Eupeodes luniger...) sur une Véronique de Perse, Son abdomen est noir, ponctué de trois paires de lunules jaunes. Sa face est jaune, son thorax brun. Il est visible de mars (et même fin février) à novembre. 
Les larves de ce syrphe ressemblent à de petites sangsues et se nourrissent de pucerons. Très utile, au jardin !
(Le Verger, Bouresse, le 17/02/2019)
Syrphe porte-plume, Sphaeriophoria scripta, Sphérophore notée, Syrphe long, Diptères, Jardin, Le Verger, Bouresse 86, Poitou, Biodiversité en région Nouvelle Aquitaine(7)
Syrphe porte-plume - Sphaeriophoria scripta 
Cet élégant Syrphe n'a pas besoin d'encre pour écrire des mots doux à sa tendre Marguerite. Le dessin en forme de plume "Sergent Major" à l'extrémité de son abdomen se suffit à lui-même. 
(Bouresse, le Verger, 05/06/2016) 

Syrphe ceinturé - Episyrphus balteatus  
Syrphe du groseiller, Syrphus ribesii, diptères, Syrphidae, insectes du Poitou-Charentes, (1)
Syrphe du groseillier - Syrphus ribesii
Très grand butineur, le Syrphe du groseillier se rencontre tout l'été dans les jardins. Il se déplace avec une très grande rapidité mais fait souvent le régal d'araignées camouflées dans les fleurs. C'est la dure loi de la nature ! Il ressemble à une petite guêpe avec ses rayures jaunes et noires, mais comme il ne risque pas de vous piquer, approchez-vous et admirez ses grands yeux ! (17/06/2014)
L`hélophile suspendu-Helophilus pendulus-Syrphidae Insectes diptères Bouresse Poitou-Charentes-SandrinePhotos
L'Hélophile suspendu
Helophilus pendulus-Syrphidae
 
Ce diptère au costume rayé de jaune et de noir vit en milieux humides. La femelle pond ses oeufs sur des feuilles, en groupe de plusieurs dizaines. Les larves se développent dans l'eau ou dans la vase et un long appendice leur permet de respirer sous l'eau. On les nomme, d'ailleurs, larves "queue de rat".

  • SandrinePhotos dit :
    21/2/2019

    C'est tout à fait ça. Il va falloir que je prenne plus de photos de profil ! Belle journée ! =D

  • Michel C dit :
    21/2/2019

    Bonjour Sandrine. .... Joli syrphe printanier ! Comme vous, au vu de la photo, je ne sais pas faire la différence entre E.corollae et E.luniger. La différence entre les deux se voit sur le bord de l'abdomen. Les taches abdominales jaunes touchent le bord chez Corollae, ne touchent pas chez Luniger. Par contre, l'écartement entre les yeux indique une femelle, les yeux du mâle se touchent. Cette caractéristique permet, chez la plupart des syrphes, de déterminer le sexe . Ici aussi, les températures printanières font réapparaître les insectes. Enfin , on va revoir vivre tout ce petit monde avec plaisir.

  •  
     



    Créer un site
    Créer un site