SandrinePhotos - Esprit Nature
fourmilion longicorne -Distoleon tetragrammicus -Myrmeleontidae, Névroptères-Bouresse, Poitou-Charentes Sandrinephotos (6)
Insectes (p.5)

Cigale rouge, Tibicina heamatodes, Cicadidae, Hémiptères, Gîte des Libellules, Joncels, Joncelets, Languedoc-Roussillon, Occitanie (10)
Cigale rouge - Tibicina heamatodes - Cicadidae
La Cigale rouge est une cigale de belle taille fréquente en Europe et plus particulièrement en région méditerranéenne. Ses longues ailes sont transparentes avec des nervures rouge orangé. Ses pattes et son corps sont noirs et oranges également. Elle possède deux épines sous les fémurs antérieurs. Elle se nourrit de la sève des arbres grâce à son rostre, mais vit assez peu de temps. N'ayant aucun moyen de défense, elle est à la merci des fourmis et autres insectes carnivores. Sa larve se développe sous terre et se nourrit de la sève des racines. Les Cigales rouges apprécient les endroits boisés et frais. Les rives du Gravezon à Joncelets sont un lieu idéal pour elles.
(Gîte des Libellules, Joncelets 34, le 18/07/2018)

Cigale rouge, Tibicina heamatodes, Cicadidae, Hémiptères, Gîte des Libellules, Joncels, Joncelets, Languedoc-Roussillon, Occitanie (11)
*****
Cigale de Châteaurenard, Mue de cigale, Cicadidae, Hémiptère, Avignon, Midi de la France, 21 juillet 2013, SandrinePhotos (4)
 La Cigale grise Cicada orni -  Cicadidae - Hemiptera
Petite cigale d'Europe méridionnale (2,5 cm de long), également présente en Europe centrale, la cigale grise vit sur les pins, les oliviers, les cyprès ou dans les clairières très chaudes. Ses ailes sont ornées de taches brunes mais son camouflage est incomparable. Elle n'est trahie que par son chant incessant et strident qui bourdonne à nos oreilles du levé du jour à la tombée de la nuit. Mais on s'y habitue !
(Photographies prises à Châteaurenard, près d'Avignon, au mas Gabriel de M et Mme Martin)
Cigale de Châteaurenard, Mue de cigale, Cicadidae, Hémiptère, Avignon, Midi de la France, 21 juillet 2013, SandrinePhotos (5)
Cet insecte, synonyme pour la plupart d'entre nous de vacances dans le Midi de la France, est totalement inoffensif et reste à la merci des oiseaux, lézards et araignées qui parviennent assez facilement à le capturer, sans parler des humains qui ne supportent pas leur chant. Le mâle est doté d'un appareil musical très élaboré, comme de petits tambourins à l'intérieur de son abdomen qui lui permettent d'emettre ces sons si particuliers pour attirer les femelles de son espèce. Il émet un son différent, plus court, plus aigu, lorsqu'il est dérangé et qu'il va s'envoler.
Cigale de Châteaurenard, Mue de cigale, Cicadidae, Hémiptère, Avignon, Midi de la France, 21 juillet 2013 (1)
Les adultes ne vivent et ne se reproduisent que sur une courte durée de 4 à 6 semaines alors que leur vie larvaire peut durer jusqu'à 4 ans. La femelle dépose une quarantaine d' oeufs dans l'écorce d'une branche sèche et, au bout de 3 mois apparaît une minuscule larve jaune qui aura bien du mal à parcourir le chemin qui la sépare du sol, les prédateurs étant son premier souci, les caprices météorologiques, le second. Au bout de nombreux aller-et-retours entre ses galeries souterraines et les branches ensoleillées, la cigale effectuera de très nombreuses mues, puis, l'imago apparaîtra enfin, pour vivre 4 semaines de bonheur, sous le soleil exactement.
(Voir plus de photos de la cigale grise)
Membracide-bison, Stictocephala bisonia, Membracidae, Insecte à cornes sur Acacia, Jardin, le Verger, Bouresse, 86 Biodiversité en région Nouvelle-Aquitaine, Poitou (9)
Membracide-bison - Stictocephala bisonia - Membracidae 
Quel insecte étonnant avec son casque triangulaire et ses deux cornes qui lui valent cette comparaison avec un bison ! Il n'en a pourtant pas la taille et ne nous chargera pas d'un oeil mauvais ! Le Membracide-Bison est joueur et se dissimule derrière les branches d'un petit saut imperceptible. Sa couleur vert fluo et son thorax bombé lui permettent de se confondre avec la végétation. Il se nourrit de sève grâce à son rostre et une forte concentration d'individus peut fragiliser une plante ou un jeune arbre. Ils sont relativement nombreux, cette année, sur de jeunes acacias et des tiges de topinambours. Mais tout va bien. (Bouresse, le Verger, 23/09/2016)
Centrote cornu, Centrotus cornutus, Le Demi-diable, Insectes sur ronces, Jardin, Le Verger, Bouresse
Le Demi-diable Centrotus cornutus 
Ce petit insecte sauteur de la famille des Membracidae et cousin de la cigale a une allure très particulière. Son pronotum en forme de casque a deux cornes latérales et une pointe, beaucoup plus longue, qui ondule le long de son dos. Le Demi-diable, appelé également Centrote cornu, Cigale à cornes ou cigale épineuse, se nourrit de la sève des plantes grâce à un appareil buccal particulier appelé "stylet". On le trouve dans les haies sauvages ou les buissons de ronces.
(Bouresse, le Verger, 01/06/2016)
cercopis vulnerata Cercope sanguin rouge et noir Homoptère Insectes du Poitou-Charentes Bouresse (1) (1)cercopis vulnerata Cercope sanguin rouge et noir Homoptère Insectes du Poitou-Charentes Bouresse (1)
Cercope sanguin - Cercopis vulnerata
Ce petit insecte sauteur rouge et noir de forme triangulaire est un Cercopidae. Il peut voler, faire des bonds de près de 70 cm de haut grâce à ses pattes postérieures et se nourrit de la sêve des plantes ligneuses sur lesquelles il habite. Ses larves se nourrissent également de sève et sont recouvertes d'une émulsion qu'elles fabriquent en injectant de l'air dans leurs déjections. Cette mousse les protège aussi bien des prédateurs que des changements de température. (Bouresse, 16/05/2015)
Philène spumeuse, Cercope des prés, Philaenus spumarius, Larves, Crachat de coucou, bave, salive, Insectes du Poitou-Charentes Bouresse (2)
Crachat de coucou de Cercope des prés - Philaenus spumarius
Au printemps, il est très courant de voir dans l
'herbe ou les plantes basses ces petits amas d'écume blanche. Ils contiennent les larves de Cercope des prés ou Philène spumeuse, petit hémiptère marron très agile ; des larves jaunâtres et dodues qui, cachées sous cette mousse, aspirent la sève des plantes à l'aide de leur rostre sans craindre d'être dérangées. (Bouresse, 01/05/2012)
gendarme, Pyrrhocoris apterus, adult Fire bug Insectes, Bouresse, Poitou-Charentes (1)Gendarme juvénile Pyrrhocoris apterus Pyrrhocoridae, young red and black Fire bug, Bouresse, Poitou-Charentes (1)
Gendarme-Pyrrhocoris apterus-Pyrrhocoridae
 C'est la fin de l'été et les insectes s'occupent de leur progéniture. Le jeune Pyrrhocoris apterus, en haut à droite, ne porte pas encore le même costume que ses parents. Quelques mues seront encore nécessaires avant d'atteindre le stade adulte au début de l'hiver. Ces petits hémiptères vivent en grand nombre au pied des tilleuls ou bien au coeur des fleurs de roses trémières. Ils se nourrissent à la fois de sève et de charognes, comme cette punaise nébuleuse qui semble faire leur régal.
Gendarmes sur une punaise, fire bug on a dead bug, Pyrrhocoris aptera, Bouresse Poitou-Charentes (1)
Melanocoryphus albomaculatus
Ascalaphe soufré, Libelloides coccajus, Ascalaphidae, Insectes du Poitou-Charentes, Insecte noir et jaune aux ailes de libellules, yellow and black insect with dragonfly wings (1 
Ascalaphe soufré - Libelloides coccajus - Ascalaphidae 
Étrange insecte à mi-chemin entre le papillon et la libellule, l'Ascalaphe soufré a un corps velu, des ailes de libellules aux dessins noirs et jaunes et des antennes très longues, terminées par de petites protubérances arrondies. Cet insecte diurne aime se réchauffer les ailes au soleil. C'est un excellent prédateur. Il capture de petites mouches en vol. Sa larve, elle, vit sous les pierres et les broussailles. Elle ressemble à celle du Fourmilion, mais ne construit pas d'entonnoir pour capturer ses proies. L'Ascalaphe soufré vit sur les pelouses rases des côteaux bien exposés. (03/05/2014)
  Voir plus de photos
fourmilion longicorne -Distoleon tetragrammicus -Myrmeleontidae, Névroptères-Bouresse, Poitou-Charentes Sandrinephotos (6) 
Fourmilion longicorne -Distoleon tetragrammicus - Myrmeleontidae 
Les fourmilions sont des insectes au corps fin et délicat qui possèdent quatre ailes transparentes plus ou moins tachetées de brun. Il ne faut surtout pas les confondre avec les libellules : Les fourmilions ont un vol lent et peu assuré, ils sont nocturnes et leurs larves se développent dans le sable ou la litière des forêts de pins ou de chênes. Les larves chassent au sol les araignées ou les fourmis, d'où le nom de l'insecte, et les immobilisent en leur injectant du suc gastrique au moyen de mandibules puissantes. Les fourmilions possèdent des antennes en forme de massue et leurs ailes mesurent entre 2,5 et 4 cm.   (Voir plus de photos)

 
 



Créer un site
Créer un site