SandrinePhotos - Esprit Nature
Mante religieuse verte, Mantis religiosa, Dictyoptères, Insectes, Bouresse, Poitou-Charentes pf
Insectes (p.1)
On peut espérer que, lorsqu'ils seront les Maîtres du Monde, les Insectes se souviendront avec reconnaissance que nous les avons plutôt bien nourris lors de nos pique-niques.
Colette
Empis tessellata, Insecte diptère prédateur, Insects, Bouresse, Le Verger, Biodiversité en Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes (66)
Empis marqueté - Empis tessellata  
L'Empis marqueté est un diptère prédateur qui se pose sur les fleurs ou les feuilles en attendant de pouvoir capturer de petites mouches. Il se nourrit également du nectar des ombellifères grâce à sa longue trompe. Son thorax parsemé de longues soies est orné de deux bandes sombres et d'une bande centrale plus claire. Ses ailes sont grises et jaune-orangé, ses pattes sont noires et orangées également. Son abdomen est quadrillé de gris et de noir. Ses haltères, petits balanciers latéraux, sont jaunes. (Bouresse, 22/04/2016)  Voir plus de photos
Cet Empis marqueté vient de capturer un Tipule. Il a planté sa longue trompe dans le thorax de sa proie pour la dévorer, suspendu par une patte à une feuille de genévrier. Rien ne l'empêche de voler avec sa proie, maintenue fermement dans le creux de ses pattes.
(Bouresse, le Verger, 28/04/2017) 
Empuse Diablotin, Juvénile, Empuse commune, Empusa pennata, Mantes, Mantis, insectes du Lot, Bach (18)
Empuse commune Empusa pennata
 Ce jeune Diablotin est une Empuse femelle. Elle porte de courtes antennes alors que celles du mâle ressemblent à de longues plumes. Ses ailes n'ont pas fini de pousser et son abdomen dentelé et recourbé lui donne belle allure. Son corps est vert et brun clair pour se faire invisible dans les grandes herbes et pour capturer les mouches qui lui servent de repas.
Les Empuses naissent à la fin de l'été et attendent le retour du printemps pour réapparaître et trouver un partenaire. La femelle déposera ses oeufs dans une petite oothèque mais le couple ne vivra malheureusement pas une autre saison. (Saint-Cirq Lapopie, 03/05/2016)

Voir plus de photos
Mante religieuse verte, Mantis religiosa, Dictyoptères, Insectes, Bouresse, Poitou-Charentes pf
La Mante religieuse - Mantis religiosa - Dictyoptera 
Verte ou brune, la mante religieuse est un prédateur hors pair avec sa vision à 180°et ses pattes avant pourvues d'incroyables crochets et piquants. Aucune chance n'est laissée à la proie...
(Voir 6 autres photos)
Ameles decolor, Mante religieuse grise sauteuse sans aile, Grey little Praying mantis with no wings, Garrigue-Carcassonne, South of France (2)
Mante décolorée Ameles decolor - Mantidae
Voici une minuscule Mante qui vit dans les brousailles et les 
pierrailles de la guarrigue. La femelle a la particularité de ne pas avoir d'ailes mais de simples moignons. Ainsi, pour se déplacer, il lui faut sauter de petite branche en petite branche. Mais son meilleur atout est sa couleur camouflage gris-brun qui la rend très difficile à voir. La mâle, lui, a des ailes et se déplace beaucoup plus vite. La Mante décolorée, beaucoup plus petite que sa cousine la Mante religieuse, se nourrit de moucherons et de jeunes criquets. Jean-Henri Fabre notait dans ses Souvenirs entomologiques que l'ennemi juré de la Mante décolorée était le Tachyte manticide, insecte de la famille des Hyménoptères. Je me demande si c'est toujours le cas... (Carcassonne-25/07/2014)
Moustique commun, insectes diptères, Maringouin commun, Culex pipiens, Bouresse, Poitou-Charentes
Moustique commun - Culex pipiens 
Aucune raison de se tromper, ce moustique doté d'une longue trompe et de fines antennes est une femelle. De celles qui attendent la nuit tombée pour venir se désaltérer de notre sang, émettant un bruit strident responsable de longues heures d'insomnie. La femelle moustique recueille du sang frais en injectant à sa victime un anticoagulant, à l'origine des démangeaisons. Ainsi nourrie, elle choisira d'aller pondre ses oeufs à la surface d'eaux stagnantes. Ses larves se développeront sous l'eau jusqu'à l'émergence finale. Mal-aimés, ces insectes ont pourtant leur place parmi nous : le mâle se nourrit de nectar et participe à la pollinisation. Il est dépourvu de trompe, mais a de belles antennes plumeuses pour mieux détecter la présence des femelles. Les moustiques représentent une grande partie de l'alimentation de certains animaux comme les hirondelles et les chauves-souris. (Bouresse, 04/09/2015)  Voir plus de photos
Otites lamed, Diptères, Ulidiidae, Mouche aux ailes marquées de brun, Flies with dark coloured wings, Diptera of the garden, France, Poitou-Charentes, Jardin, Bouresse (18)
Otites lamed - Ulidiidae
L'Otites lamed est un diptère aux ailes bordées de taches sombres. Deux lignes noires figurent sur son thorax parsemé de longues soies. Son abdomen est brun, cerclé de noir. Sa tête et ses pattes sont de couleur orangée. Elle porte comme un masque argenté autour des yeux. Cette petite mouche se rencontre dans les prairies fleuries ou les jardins au mois de mai. Ses larves se développent dans les fruits, les fleurs, ou en minant les 
tiges et les feuilles de certaines plantes. (Bouresse, 14/05/2014)
Atylotus loewianus, Taon jaune, Tabanidae, Diptère, Insectes du jardin, Yellow Horsefly, Bouresse, Poitou-Charentes (5) Atylotus loewianus, Taon jaune, Tabanidae, Diptère, Insectes du jardin, Yellow Horsefly, Bouresse, Poitou-Charentes (4)
Taon jaune - Atylotus loewianus -Tabanidae 
Le Taon jaune a d'immenses yeux verts et une jolie couleur dorée. Le bout de ses pattes est noir. Son dos est légèrement velu. Pour se nourrir, il possède une trompe plutôt large, renfermée dans un fourreau buccal qui sert à piquer ou à sucer. Mais bien qu'il aime butiner les fleurs, il n'en aime pas moins le sang de boeuf, de cheval ou d'homme. Alors, mieux vaut se méfier des femelles taons (les mâles ne piquent pas!). Pour reconnaître les femelles des mâles, regardez-les bien dans les yeux. Ils sont barrés d'une courte ligne sombre et séparés par une bande dotée de deux petits points noirs. (09/08/2014)
Anthrax noir, Hemipenthes morio, Diptère noir, Bombylidae, ailes noires et blanches, Diptera with black and white wings, Vallée de l`Aubineau-Cubord-Civaux-23 mai 2014
Anthrax noir - Hemipenthes morio - Bombylidae
Ce diptère est très facilement reconnaissable grâce à ses ailes noires à la base et transparentes à l'extrémité. Son corps est tout noir et velu, plus court que les ailes. Il se rencontre en lisière de bois, dans les talus et vole assez près du sol. (23/05/2014)
MOUCHE STERCORAIRE mâle et femelle accouplés, (Scatophaga stercoraria), Diptère jaune et poilu qui se nourrit de crottes, bouses, excréments, mouche du fumier, Scatophage du fumier, SandrinePhotos(3)
La Mouche stercoraire - Scatophaga stercoraria - Scatophagidae 
Eh, oui, cela vous paraîtra peut-être dégoûtant, mais cette petite mouche rousse se nourrit de toutes sortes d'excréments comme la bouse de vache ou le crottin de mouton. On lui a attribuée différent surnoms comme la Mouche du fumier, la Mouche à merde (désolée pour le langage!) ou la Mouche à toison jaune. En effet, elle est très velue, mais toujours propre sur elle! Le mâle est roux alors que la femelle, légèrement plus petite, est plutôt verdâtre. Elle pond ses oeufs directement sur les crottes dans lesquelles ses petites larves trouveront de quoi se nourrir. (23/03/2014)
Cicadelle verte, Cicadella viridis, Hemiptera, Insecte aux ailes vert-bleu, Cicadellinae, Jardin, blue-green wings Insect of the garden, Bouresse, Poitou-Charentes, Nature of France
Cicadelle verte - Cicadella viridis - Cicadellinae
La Cicadelle verte est un insecte qui ressemble à une toute petite cigale (moins d'un cm) et qui vole ou se déplace en sautant d'un brin d'herbe à un autre. Elle vit dans la fraîcheur des prairies humides et se nourrit en suçant, avec son rostre, la sève des graminées. Les ailes de la femelle sont vertes, celles du mâle sont beaucoup plus bleues. La tête de la Cicadelle est jaune, ponctuée de deux taches noires. Les adultes sont visibles de juillet à octobre et leurs larves hibernent(15/09/2014)
Téléphore fauve, Rhagonycha fulva, Coléoptères, Cantharidae, Orange and black insect, Insectes orange et noir du Poitou-Charentes (2) (1) Téléphore fauve, Rhagonycha fulva, Coléoptères, Cantharidae, Orange and black insect, Insectes orange et noir du Poitou-Charentes (2) (3)
Téléphore fauve Rhagonycha fulva - Cantharidae 
Nous sommes à la fin du mois de juin et ces petits insectes oranges pullulent dans les grandes herbes et les haies, seuls ou en charmante compagnie. Ce coléoptère au corps allongé a des élytres oranges et noires aux extrémités, les antennes, les yeux et le bout des pattes noirs. Il consomme à la fois du pollen et de petits insectes. Il est issu d'une larve qui vit au sol et se métamorphose au printemps. (24/06/2014)
 



19/7/2016

Commentaire de SandrinePhotos
Il n'y a pas de quoi, Emmanuel ! Merci de votre passage sur le site et j'espère à très bientôt !


14/7/2016

Commentaire de Emmanuel
Bonsoir Sandrine un grand merci pour le partage d'un blog agréable à visiter ou j'ai pu trouver le nom de l'insecte que j'ai photographier <<Téléphore fauve>>


24/6/2015

Commentaire de Michel C
Si Aristote est considéré comme le fondateur de l'entomologie, J.H Fabre est bien le père des entomologistes.
Merveilleux conteur, son style, riche en images séduisantes, fait de lui un "romantique" de l'histoire naturelle.
C'est le secret du charme de son oeuvre qui sera à l'origine de la vocation de bien des jeunes entomologistes.
J'ai beaucoup appris en le lisant.


23/6/2015

Commentaire de SandrinePhotos
Même s'il ne détient pas que des vérités, Fabre est notre père à tous!


22/6/2015

Commentaire de Michel C
Bonsoir Sandrine,...votre commentaire du 12 m'a incité à relire J.H Fabre raccontant ses observations de la Cicadelle écumeuse. A le lire, seule cette espèce produit de l'écume. Il dit "ce système n'a pas d'imitateur parmi les races les plus étroitement apparentées.." Alors, pas de crachat de coucou pour le Cercope sanguin ? Beaucoup de sites sur le net disent que si !!! Ah, le pauvre Fabre, contesté par la modernité !!!


16/6/2015

Commentaire de SandrinePhotos
Merci, Margimond ! J'ai partagé votre blog avec une amie poète et elle adore !


16/6/2015

Commentaire de margimond
Me voilà encore en promenade dans votre univers. Magnifique travail !
Belle journée à vous.


12/6/2015

Commentaire de SandrinePhotos
Michel, j'ai bien noté toutes vos remarques et pour être plus juste, j'ai différencié les photos du Cercope sanguin et celle du crachat de coucou. Je n'ai malheureusement pas de photographie du Cercope des prés à poster à ce jour, mais je sais qu'il y en a dans mon jardin ! Et je me suis régalée avec Monsieur J-H Favre et son chapitre sur la Cicadelle écumeuse !


9/6/2015

Commentaire de SandrinePhotos
Bonjour, Colette. J'ai modifié mon commentaire pour tenir compte de votre remarque. En ce qui concerne mon matériel, j'utilise l'hybride GF6 de Panasonic avec un objectif macro. Mise au point manuelle, bien sûr. Bien cordialement, Sandrine


8/6/2015

Commentaire de colette rousseau
De très jolies photos, bien nettes.
J'aimerais savoir quel appareil photo vous utilisez, le mien n'étant pas assez performant pour la macro.
Une remarque en ce qui concerne le cercope sanguin: Le crachat de coucou ne lui appartient pas, c'est à la philène spumeuse.


30/4/2015

Commentaire de SandrinePhotos
Et j'en suis ravie ! L'Ascalaphe soufré est un insecte magnifique à demi papillon, à demi libellule ! à bientôt sur le site pour d'autres recherches, j'espère !


30/4/2015

Commentaire de nady maurin
Bonjour , ayant pris la photo d'un insecte , dont je ne connaissais même pas l'existence ...J'ai dut faire des recherches , toute l’après midi ....Et youpi ; j'ai eu la chance de trouver mon bonheur .Libelloides coccajus : j'ai 73 ans , fille de la campagne , et je n'ai jamais vue cela , (ou je ne m'en souviens pas .......j’habite en basse Cévennes , prés de Nîmes , et j'en ai pris une en photo, dans les bois ...Un peu flou dommage ...je suis heureuse que grâce a vous , a présent je sais ......


12/4/2015

Commentaire de SandrinePhotos
Merci Jean et bonne continuation. La photographie est vraiment addictive. Une fois que l'on y a goûté, on ne peut plus s'en passer ! Heureusement, ce ne sont pas les sujets qui manquent ! =)


12/4/2015

Commentaire de jean
superbe les photos plus les explications nickel j'adore ces ma chasse de tout les jours l'appareil a la main c'est un obi
mon blog aigle44


20/2/2015

Commentaire de SandrinePhotos
Merci, Michel, pour vos remarques. J'ai modifié le nom latin de l'Ephippigère des vignes ainsi que la date de prise de vue. La photographie a été prise l'été dernier, bien entendu ! Rien ne vous échappe ! En tout cas, merci de m'avoir indiquée l'émission sur Arte. Je viens de la regarder. Le monde des orchidées est un monde fabuleux de beauté et d'ingéniosité. Elles ne sont pas prêtes de disparaître !


20/2/2015

Commentaire de Michel C
Bonsoir Sandrine,
Joli cliché de cette éphippigère des vignes. Je crois que le nom latin maintenant est : Ephippiger diurnus (= ephippiger ephippiger).
Vous avez eu de la chance de trouver un insecte adulte le 20.2.2015, le réchauffement climatique sans doute ?
A bientôt.


30/10/2014

Commentaire de SandrinePhotos
Un grand nombre d'espèces remontent vers le nord, les températures sont si douces ! Est-ce un bon présage, je ne sais pas. Mais cela permet au moins de découvrir des espèces que l'on n'avait encore jamais vues chez nous ! Profitons-en !


30/10/2014

Commentaire de Michel C
Bonjour Sandrine,
J'ai observé hier et pour la première fois, sur le lierre en fleurs de ma haie,un frelon asiatique (Vespa velutina).Est-ce un individu erratique ou bien l'espèce est-elle installée dans le Vexin ? Je n'en ai pas revu aujourd'hui.
Autre nouveau venu d'aujourd'hui, le brun du pélargonium (Cacyreus marschalli).
A quand le moustique tigre par ici ?
A suivre....l'année prochaine maintenant..l'hiver arrive !!
A bientôt.


25/9/2014

Commentaire de SandrinePhotos
C'est la première fois que j'en voyais ! Et pourtant, j'ai souvent le nez dans l'herbe ! Mais il y a tant à découvrir dans ce monde infiniment petit ! ^^


25/9/2014

Commentaire de Marie-Christine
Bravo pour la cicadelle, je l'ai seulement remarquée il y a quelques semaines en traversant une zone humide, je regardais les parnassies des marais quand ces petits éclairs bleus qui partaient devant mes pieds avaient aiguisé ma curiosité. Tout petit insecte mais joli en photo et surtout curieux comme bien d'autres, et dont certains sont encore à découvrir.





 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement