SandrinePhotos - Esprit Nature
coccinelle à 7 points (1)
Coccinelles et autres Coléoptères (p.5)
Cétoine dorée ou Hanneton des roses, Cetonia aurata-Coléoptères-Scarabaeidae, Cetoniinae, Insectes, Bouresse, Poitou-Charentes (1)
Cétoine dorée ou Hanneton des roses-Cetonia aurata 
Scarabaeidae, Cetoniinae 
Les élytres de ce coléoptère sont d'un beau vert métallisé et velues avec de petites taches blanches transversales. La cétoine se nourrit des étamines des fleurs ou de la sève des arbres (troènes, sureaux ou églantiers). Ici, sur un lierre en fleurs. Ses larves ressemblent aux gros vers blancs des hannetons et vivent dans du bois en décomposition. Mais contrairement aux vers blancs qui sectionnent les racines de vos plantes, les larves de cétoines sont les amies de votre compost, il ne faut pas les détruire !
trichius rosaceus La Trichie commune Insecte du Poitou-Charentes Bouresse (1)
La Trichie commune-Trichius rosaceus
Grand butineur de fleurs (ronces et églantiers), ce coléoptère a le corps recouvert de poils, idéal pour transporter le pollen. Il passe la plus grande partie de sa journée la tête dans les fleurs. Sa larve, ressemblant à un gros ver blanc, se développe dans du bois en décomposition.
Hanneton de la Saint-Jean, Amphimallon solstitialis, Insecte du Verger, Bouresse (5)
Hanneton de la Saint-Jean - Amphimallon solstitialis 
Voici un Hanneton miniature. Il en a toute l'allure même s'il est bien plus petit. Tête, thorax, élytres et pattes du Hanneton de la Saint-Jean sont brun-roux. Sa larve se développe sous terre et peut y rester jusqu'à trois ans. C'est en préparant la terre de notre potager que nous avons trouvé ce spécimen. Il semble bien en avance, cette année. La Saint Jean est encore loin ! Ce coléoptère vit dans les zones boisées. Il se nourrit de feuilles ou de pétales d'arbres fruitiers alors que sa larve grignote les plantes par les racines. Son vol s'observe le plus souvent en soirée.
(Le Verger, Bouresse, le 21/04/2020)
Anthaxie étincelante, Anthaxia candens, Buprestidae, Coléoptère vert et rouge métallisé, Le Verger, Bouresse (20)
Anthaxie étincelante mâle- Anthaxia candens - Buprestidae
L'Anthaxie étincelante est un magnifique coléoptère vert et rouge métallisé. La femelle a des teintes de bleu sur son thorax et ses élytres. En danger, ce coléoptère très malin fait le mort et se laisse tomber sur le dos, les pattes recroquevillées. Il attendra patiemment que tout danger soit écarté pour reprendre sa route. Il vit sur les arbres fruitiers comme les merisiers et les pruniers, bien exposés au soleil. 
(Le Verger, Bouresse, le 23/04/2019)

Bupreste à taches jaunes, Ptosima flavoguttata, Insecte noir et orange, Coléoptères, Le pâtural des chiens, Champagné Saint-Hilaire 2015
Bupreste à taches jaunes - Ptosima flavoguttata / undecimmaculata- Buprestidae 
Cet insecte coléoptère est noir avec huit larges taches jaune-orangé ainsi qu'une neuvième, ronde, sur le sommet de la tête, entre les deux yeux. 
Mais le nombre de taches est variable d'un individu à un autre. Ses élytres sont longues et finement striées. Son pronotum est recouvert d'une légère pillosité.  Les adultes se nourrissent de pollen et aiment se réchauffer au soleil. On les trouve souvent blottis au creux d'une feuille. Leurs larves se nourrissent du bois d'arbres fruitiers ou d'essences sauvages comme les prunelliers ou l'aubépine. Elles mettent deux à trois ans à atteindre le stade adulte.
(Le Verger, Bouresse, 20/04/2019)
Bupreste à taches jaunes, Ptosima flavoguttata, Coléoptère noir à points jaune-orange, Refuge LPO Le Verger, Bouresse (3)
*****

Meligethes sp., Meligethinae, Nitidulidae, Petits insectes coléoptères noirs sur pissenlit, Le Verger Bouresse (24)
Méligèthes sp. - Meligethinae - Nitidulidae
Tous les ans, au début du printemps, les premiers pissenlits sont systématiquement envahis de ces petits coléoptères noirs. Ayant passé l'hiver sous terre, le radoucissement des températures les invite à mettre le nez dehors à la recherche de nourriture. Les pissenlits sont parfaits pour eux. Ils vont pouvoir se délecter du pollen de ces généreuses fleurs précoces.

Les Méligèthes mesurent environ 2,5 mm. L'extrémité de leurs antennes est en forme de massue, large et applatie. Au jardin, on ne peut pas dire qu'ils soient bien gênants. Ils partagent le pollen avec les abeilles et tout se passe bien. Mais ils sont bien plus indésirables dans les cultures de colza (Méligèthe du colza) puisqu'ils perforent les boutons floraux avant floraison pour en extraire le pollen, endommageant le pistil et empêchant la fleur de donner des graines.
(Le Verger, Bouresse, le 18/03/2019)

Meligethes sp., Meligethinae, Nitidulidae, Petits insectes coléoptères noirs sur pissenlit, Le Verger Bouresse (28)
curculio nucum balanin des noisettes insectes Bouresse Poitou-Charentescurculio nucum balanin des noisettes (3)
Balanin des noisettes - Curculio nucum
Quel nez il a, ce charençon ! Sa trompe, appelée "rostre", est courbe et très longue, surtout chez la femelle. Les antennes du mâle sont un peu plus près de l'extrémité. Au printemps, la femelle pond ses oeufs à l'intérieur d'une noisette verte en perforant sa coquille encore tendre. Les larves de balanin se nourrissent de l'amande des noisettes puis forent un trou dans l'enveloppe du fruit pour en sortir et se nymphoser sous terre. Voilà pourquoi l'on trouve des noisettes perforées et vides sous nos noisetiers : les larves de balanin sont passées par là !

  • SandrinePhotos dit :
    8/9/2021

    Merci Christian pour ce commentaire très enthousiaste. Cela fait très plaisir. Bien cordialement, Sandrine

  • Petit Christian dit :
    4/9/2021

    Génial votre site !
    Merci pour vos photos et commentaires.