SandrinePhotos - Esprit Nature

Bouresse et son Histoire


Notre Dame de Bouresse sous la NeigeAncienne Tombe du Cimetière de Bouresse
............
Au XVème siècle, en Mai 1443 précisément, une décennie avant la fin de la Guerre de Cent ans, une lettre du Roi Charles VII permet à l'abbé de Nouaillé de faire fortifier l'église de Bouresse pour se protéger des attaques anglaises et servir de retraite aux villageois.
............
Portail sud de l`église Notre Dame Eglise romane du XIIè siècle Bouresse Poitou-Charentes
 À partir de la fin du XVème sièclel'abbaye passe sous le régime de la commende : un prieur est chargé d'administrer les biens de l'abbaye tandis que l'abbé, se contente d'en percevoir les revenus. L'abbé Raoul III du Fou profite de cet argent pour réaliser de nombreux travaux dans l'abbaye. 
  Mais au XVIème siècle, les Guerres de Religion vont faire basculer cette prospérité : En 1569, l'abbaye de Nouaillé est brûlée par l'armée protestante de l'amiral de Coligny. Il faudra près d'un siècle pour mener à bien sa restauration (le choeur est achevé en 1690). L'argent se fait rare et il y a de moins en moins de moines à l'abbaye.
La bourgeoisie de Poitiers rachète alors les terres et les domaines que l'abbaye n'a plus les moyens d'entretenir. Les biens des nobles locaux, comme le château et les écuries de la famille Des Vaux, passent aux mains d'une famille bourgeoise de Poitiers, les Gambier, au XVIIème siècle. L'abbé Gambier, curé de Morthemer, est inhumé à Bouresse en 1699.
............
 Les Prêtres à Bouresse avant la Révolution

Le premier prêtre à officier en l'église de Bouresse fut François Sicard de 1597 à 1601.
Puis vint l'abbé Jacques Bernard de 1601 à 1606.
Il sera remplacé par l'abbé Coste du 1er décembre 1606 à janvier 1627.

..........
Suivront, les curés Charles Gerbaud de février 1627 à 1659, décédé le 22 avril 1659 et inhumé le 23.
Jacques Bouter du 7 mars 1660 à 1692,
Louis Boutet du 4 décembre 1692 à 1694,

..........
L'abbé Depommeroux exercera en janvier 1694 en attendant l'installation de son successeur :
André Charpentier (Cherpentier) de 1694 à 1709, inhumé au cimetière de Bouresse le 11 septembre 1709, à l'âge de 76 ans, en présence des curés de St-Sauvant, de Gouex et de Lussac.
..........
Jean Lhuillier d'octobre 1709 au 3 novembre 1731, date à laquelle il célébra son dernier mariage à Bouresse. Il fut inhumé à l'âge de 68 ans environ, le 25 décembre 1731, devant la porte de l'église. 
À l'époque, le cimetière se trouvait autour de l'église. Une place d'honneur lui avait donc été attribuée. Cette cérémonie eut lieu en présence des curés de Queaux, Gouex, St Laurent et du Cordelier du Couvent de Fougeret, sous la Rallerie. 
..........
Louis Faure du 30 janvier 1732 au 15 septembre 1737, date à laquelle il célébra le baptème de Marie Renault. Comme son prédécesseur, il fut inhumé à la porte de l'église, le 15
septembre 1737, par N. Bonnet, religieux de Saint-François de Fougeret.
..........
Après une succession de remplacements temporaires, lui succède Pierre-Alexandre Prieur de décembre 1737 à juin 1746. Il bénira l'autel de l'église et écrira : "L'avant du mois de mai 1745, j'ai fait la bénédiction de l'autel de St Antoine et du tableau, en présence d'un grand nombre d'habitants de cette paroisse et j'ai prié le dit Sieur Boutet notaire de signer avec moi".
(Sources : AD 86-Bouresse BMS 1741-1755) 

..........
 Vincent Gauffreau lui succéda de juillet 1746 à novembre 1779.
Plaques nominatives fixées aux bancs de l`église de Bouresse
De fidèles Paroissiens
Autrefois, les paroissiens pouvaient louer, moyennant quelques deniers, une place à l'église. De petites plaques en laiton parfois fabriquées à la main et gravées de leur nom de famille étaient ainsi fixées aux dossiers des bancs et chacun avait sa place dans les premiers rangs. 
feuille de chêne sculptée sur une pierre de taille (2)
Étrange Pierre sculptée d'une Feuille de Chêne
Que peut bien faire cette pierre de taille sculptée d'une belle feuille de chêne dans le mur de ma maison? Peut-être est-ce une pierre de l'ancienne abbaye de Bouresse récupérée lors de sa démolition tout comme les grandes dalles en pierre qui pavent mon entrée? Ou provenait-elle du château de Beauregard, sur la route de Queaux, démoli et revendu pierre par pierre dans la seconde partie du XXème siècle ?

 
 



Créer un site
Créer un site