SandrinePhotos - Esprit Nature
Refuge LPO le Verger, Bouresse 86410 Sud-Vienne, Poitou-Charentes
Refuge LPO "Le Verger" Page 9
Alors que l'année 2023 a été plutôt blanche côté observations au Verger,
l'année 2024 commence très très bien avec cette magnifique Genette commune qui a traversé notre jardin dans la nuit du 4 février. Quel bonheur de voir cet animal, si beau et si discret ! 
Genette commune, Faune sauvage, Animaux sauvages, Le Verger, Bouresse, Vienne 86

La Genette commune - Genetta genetta - Viverridae
La Genette est un animal carnivore d'origine africaine de la famille des Viverridés. Très discrèt, cet animal nocturne est très difficile à voir et pourtant il est bien là. Il vit principalement dans le sud et l'ouest de la France mais reste présent sur tout notre territoire.
La Genette ressemble beaucoup à un chat, avec une queue beaucoup plus longue et touffue. 
Son pelage est gris et noir, moucheté sur le corps et à rayures sur la queue. Dotée de petites canines très acérées, elle chasse comme les chats, au sol ou dans les arbres en bondissant sur ses proies, principalement des rongeurs, mais également des oiseaux et des insectes tels que les scarabées et les papillons de nuit.
Tout comme la Martre des pins ou le Chat sauvage, la Genette fait son nid en hauteur dans les branches ou les troncs d'arbres creux. C'est une excellente grimpeuse.

(Le Verger, Bouresse, le 04/02/2024) 
Crotte de Genette, Sur la piste des animaux sauvages, La Planchette, Queaux, 24 janvier 2020 (4)
Genette commune - Genetta genetta
Cette longue crotte de près de 20 cm de long et de 2 cm de diamètre, de couleur verdâtre allant sur le gris en séchant, remplie de petits morceaux de plumes, a bien été laissée par une Genette commune. 
Cet animal a l'habitude d'utiliser un crottier pour faire ses besoins. Un toit de cabane, une tôle, une vieille voiture abandonnée en forêt depuis longtemps seront autant de lieux recouverts de crottes qui permettront de confirmer sa présence.  
(La Planchette, Queaux, le 31/01/2020) 
Grenouille dans la mare, Le Verger, Refuge LPO, Bouresse, Vienne 86 (41)
L'année 2024 bat tous les records de pluviosité. La petite mare du Verger est bien pleine. Une petite tête de grenouille verte dépasse discrètement des lentilles d'eau. Elle me voit. Je la vois. Mais elle n'a pas peur de moi.
(Le Verger, Bouresse, le 02/06/2024)
*****


Un Raton laveur au Verger - Procyon lotor - Procyonidae
Après la Genette au mois de février dernier, voici un nouveau mammifère qui traverse notre jardin. Mais pas de raison de se réjouir cette fois-ci, car le Raton laveur est un terrible prédateur qui s'attaque à un grand nombre d'espèces et détruit la biodiversité sur son passage. Les nichées font partie de ses proies principales et les jeunes oiseaux sont bien impuissants face à lui.
Le Raton laveur est une espèce introduite en Europe au XXème siècle, originaire du sud du Canada et d'Amérique du Nord. Il est élevé dans les années 1920 pour son pelage et c'est dans les années 1930 que le premier individu est observé dans la nature en France, échappé d'un élevage. Dans les années 1960, de nombreux individus s'échappent d'élevages allemands. Les troupes américaines de l'OTAN en avaient fait leur mascotte. Basées dans l'Aisne, elles les relâchent dans la nature à leur départ en 1966.  Des introductions volontaires sont également réalisées et les Ratons laveurs commencent ainsi leur dispersion en Europe. Cet animal nocturne n'a pas été encore souvent observé dans la Vienne, mais son adaptibilité et sa recherche de nouveaux territoires devrait le rendre de plus en plus visible.
Raton laveur au Verger, 18 juin 2024, Bouresse, Sud Vienne 86
Le Raton laveur est omnivore. Il peut manger aussi bien des petits animaux que des fruits, des oeufs, des baies, des graines, des oiseaux, des amphibiens, des crustacés et parfois même de la charogne. Autant dire qu'il ne laisse pas grand chose derrière lui.
Une femelle peut avoir entre 2 et 5 petits en avril qu'elle élève pendant un an. Le mâle vit en solitaire hors période d'accouplement. Ils passent l'hiver dans une tanière en petit groupe et sortent parfois pour trouver de la nourriture mais n'hibernent pas à proprement parler.

Facilement reconnaissable avec son masque noir et sa longue queue rayée, il sait nager, grimper aux arbres, ouvrir des portes et fouiller dans les poubelles. C'est un animal vraiment étonnant ! 
Mais en plus de s'attaquer à un grand nombre d'espèces, il peut être porteur de virus tels que le virus de la rage et de la maladie de Carré ainsi qu'un ver parasite de l'intestin. Espérons qu'il ne cherche pas à s'installer par ici...

(Le Verger, Bouresse, le 18/06/2024)

  • Michel C dit :
    12/2/2024

    Bonjour Sandrine,
    Enfin! la voilà cette genette tant espérée. Je me souviens qu'en 2020 vous aviez écrit que votre Graal était de photographier le Grand Paon de nuit et une genette.
    Le premier voeu a été brillamment réalisé et maintenant le deuxième. Quelle bonne surprise pour commencer 2024.
    La vidéo montre une genette pressée de partir !!! C'est vrai que les graines sur la brouette ne sont pas à son menu habituel.
    Cela fait plaisir de voir qu'il existe encore une petite faune en France, cette genette est vraiment un bel animal. Merci de nous le montrer.
    A bientôt pour d'autres surprises, quel est votre prochain Graal ??